Quel prêt pour l'achat d'un terrain ?

Partager sur :
Quel prêt pour l'achat d'un terrain ?

Vous souhaitez acheter un terrain, mais vous avez besoin d’une aide pour le financement ? Demander un crédit immobilier peut être envisagé, mais seulement dans certains cas. Découvrez les différentes options possibles.

Comment financer l’achat d’un terrain ? 

Bien qu’il s’agisse d’un bien immobilier, le prêt immobilier n’est pas systématiquement accordé pour l’achat d’un terrain. Son attribution dépend du type de terrain à acheter et des projets de l’emprunteur concernant la parcelle. Dans le cas de :

  • Un terrain constructible, l’emprunteur projette forcément d’y faire construire des bâtiments.
  • Un terrain non constructible, l’emprunteur a d’autres objectifs comme l’aménagement d’un potager, l’installation d’une caravane…

Les modes de financement sont différents pour l’un et l’autre de ces cas. 

Comment financer l’achat d’un terrain constructible ? 

Pour financer l’acquisition d’une parcelle constructible, l’emprunteur peut demander un crédit immobilier. Ce dernier attribue généralement un capital important à rembourser sur plusieurs années. Il peut donc suffire pour financer les deux étapes du projet, à savoir :

  • L’achat de la parcelle
  • Les travaux de construction

Si vous avez un dossier assez solide pour l’obtenir, les fonds accordés seront débloqués en deux temps (achat et construction). Ce déblocage progressif est souvent limité dans le temps pour encourager l’investisseur à démarrer le chantier de construction rapidement.

Comment financer l’achat d’un terrain non constructible ? 

Pour ce type de terrain, vous n’avez pas à demander un crédit immobilier. Un prêt personnel peut suffire, car le prix du mètre carré d’un terrain non constructible est jusqu’à 20 fois moins cher que celui d’un terrain constructible. Le budget à prévoir est donc moins considérable.

En général, la durée de remboursement de ce crédit, qui est un crédit à la consommation, va de 6 à 84 mois. Son coût est alors moins élevé, d’autant plus que vous n’avez pas à souscrire une assurance emprunteur pour l’obtenir. Le prêt sollicité peut être :

  • Affecté : souscrit dans l’unique but d’acheter le terrain. 
  • Non affecté : souscrit pour un usage libre des fonds.